Forum sur le ship Daniel et Vala de la série Stargate SG-1
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 la quête du bonheur (fic terminée, spoiler saison 10)

Aller en bas 
AuteurMessage
virginou

avatar

Nombre de messages : 20
Age : 34
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: la quête du bonheur (fic terminée, spoiler saison 10)   Dim 21 Jan - 17:47

La quête du bonheur
C’est la première fois que je m’essaye à Stargate, alors dîtes-moi ce que vous en pensez.
Résumé : cela se passe après que sg1 est réussi à sauver Daniel des griffes d’Adria.
Genre : romance entre Dany et Vala, et un tout petit peu Sam /Jack (on se refait pas)
Stargate ne m’appartient pas (même pas Daniel, à mon plus grand désespoir, d’ailleurs)

Jack se décida enfin à passer à l’infirmerie, jusque-là, il avait retardé le moment pour passer voir son meilleur ami, mais il ne pouvait plus reculer, à présent. Il se devait d’y aller. Le fait est, qu’il devrait bientôt retourner à Washington et il ne pouvait plus retarder encore ce moment.
De toute façon, il fallait bien qu’il l’affronte à un moment ou à un autre, le plus vite serait le mieux. Mais la vérité, c’était qu’il était terrifié : « Comment avait-il pu en arriver là ? Comment cela avait-il pu se produire ? Comment avait-il pu laisser faire ça ? Qu’est-ce qui avait pu pousser Daniel à agir ainsi ? ».
Il avaient eu chaud, cette fois, un peu plus et ils n’auraient pas pu le sauver.
Jack devait avouer le sentiment d’impuissance qu’il avait assailli lorsqu’il avait compris, que pour le bien de cette mission et de cette guerre qu’ils menaient contre les Oris, il lui faudrait peut-être sacrifier son plus cher ami. Il ressentait également d’autre : la culpabilité, celle d’avoir laissé de telles choses se faire, celle d’avoir laissé son plus vieil ami aux mains de leurs ennemis, de l’avoir abandonné. Une phrase récurrente lui revenait sans cesse à l’esprit : « on abandonne jamais l’un des nôtres » et c’est pourtant ce qu’il avait fait.
Il ne pouvait s’empêcher de penser que s’il n’avait pas quitté la base de Cheyenne Mountain, rien de tout cela ne se serait produit. Il aurait peut-être pu empêcher Daniel de devenir un prêcheur, il aurait peut-être pu l’empêcher de se sacrifier pour sauver Sg1, il ne l’aurait pas laissé aux mains d’Adria.
Jack prit son courage à deux mains et entra dans l’infirmerie. La pièce était plongée dans la pénombre et elle était vide, exceptée le lit occupé par Daniel.
Le général s’adossa à la porte et regarda son ami. Ce dernier semblait avoir repris une apparence humaine. Ses cheveux étaient de nouveau châtains et sa peau avait repris sa teinte originelle. Et sous les paupières clauses, Daniel avait dû retrouver son merveilleux regard bleu.
Les yeux de Jack s’arrêtèrent quelques instants sur la forme allongée, qui reposait sur le jeune archéologue : Vala. Jack ne connaissait pas vraiment la jeune femme. Il avait, bien sûr, eu l’occasion de la rencontrer, quelques mois plus tôt, lorsqu’il s’était rendu à la base, au moment où ses amis travaillaient sur le projet du film. Mais il n’avait pas pu vraiment se faire une opinion sur la jolie voleuse. Tout ce qu’il savait d’elle, il l’avait appris principalement par l’intermédiaire de Daniel, qui était devenu très éloquent dès qu’il s’agissait de parler de la jeune femme, et particulièrement, du fait qu’ « elle faisait tout pour faire de sa vie un enfer », selon les termes de l’archéologue.
Elle avait fortement marqué le jeune homme, depuis leur première rencontre, un lien très fort semblait s’être tissé entre eux. Ensuite, lorsque la jeune femme avait résidé au SGC durant quelque temps, l’année précédente, Vala était devenu un des centres de préoccupation préféré du linguiste. Et Jack avait compris que, malgré tout ce que pouvait dire Daniel, ce dernier était fortement attaché à Vala. Puis elle avait disparu, et son ami s’était encore renfermé davantage sur lui-même. Il semblait toutefois avoir retrouvé le sourire depuis que la belle voleuse était réapparue dans sa vie. Le lien qui existait entre eux semblait s’être solidifié. Et de la relation de chien et chat qu’ils entretenaient depuis leur rencontre, avait naquis une forte amitié, faite de complicité, d’affection et de respect mutuel.
D’ailleurs, d’après les propos tenus par le reste des membres de SG1, Vala avait semblé bouleversée de devoir abandonner Daniel à sa fille. Depuis qu’ils avaient ramené l’archéologue au SGC, la jeune femme était restée à son chevet, nuit et jour. Daniel avait été blessé au cours de son sauvetage et le Docteur Lam avait passé plusieurs heures à l’opérer. Cependant, le plus dur était passé et le jeune homme devrait s’en sortir sans trop de dégâts, même s’il restait toujours sous sédatif pour l’instant.
Vala avait, toutefois, refusé de quitter l’infirmerie, même pour se restaurer ou pour simplement se reposer.
Elle avait dû finir par s’endormir sous le coup de l’émotion et de l’inquiétude. Les derniers jours avaient été particulièrement éprouvants, entre le sauvetage de Daniel, la menace ori de plus en plus présente et l’incertitude quant à la survie du jeune archéologue. Vala avait dû finir par tomber de fatigue.
Jack continuait à se laisser emporter par ses pensées, tout en contemplant le couple devant lui.
Après tout ce qui venait de se passer, Daniel aurait besoin de soutien plus que jamais et le général était heureux que la jeune voleuse soit( auprès de lui pour l’aider à surmonter les derniers événements survenus.
Depuis la mort de Sha’re, Daniel semblait avoir renoncé à l’idée de pouvoir être de nouveau heureux en couple, et s’il lui était arrivé parfois de rencontrer d’autres femmes, elles n’avaient jamais tenues une grande place dans son cœur. Mais à l’instant même où Daniel avait évoqué Vala devant Jack pour la première fois, ce dernier avait tout de suite su que les choses avec elle seraient différentes. Il avait une façon d’en parler, malgré ses protestations, qui ne trompaient pas.
Jack était amusé de constater qu’elle faisait ressortir une facette inconnue de la personnalité du linguiste. Elle parvenait à l’horripiler et à l’exaspérer avec encore plus de facilité et d’aisance que Jack lui-même. Daniel, qui pourtant ne s’énervait quasiment jamais, semblait perdre tout contrôle sur lui-même, en présence de la jolie brunette. Mais au delà de leurs chamailleries, Jack avait senti la grande confiance et la tendresse qu’ils se témoignaient. Ce sentiment s’était d’ailleurs concrétisé lors de la disparition de Vala, quelques mois auparavant, lorsque cette dernière s’était fait enlever par le Goa’uld Athéna.
O’Neill avait alors perçu l’impuissance et la détresse dans lesquels la situation avait plongé son ami.
Jack était heureux pour son ami. Daniel était une des personnes, parmi tous les gens qu’il connaissait, qu’il méritait le plus le bonheur, après tout ce qu’il avait déjà perdu et tout ce qu’il avait dû sacrifier. C’était quelqu’un de bien, de très bien même et jusque là, on ne pouvait pas dire qu’il avait bénéficié de chance dans sa vie privée.
Et malgré ce qui venait de se produire, Jack n’avait pas changé d’avis sur son meilleur ami. Et il était sûr que quelques soient les raisons qui avaient poussées Daniel à agir ainsi, l’archéologue devait penser qu’il s’agissait de la meilleure solution. Le général était intimement persuadé que son ami avait pensé agir au mieux.
Et d’après ce qu’il avait appris sur Vala, cette dernière ne semblait pas avoir eu beaucoup plus joyeuse que celle de Daniel.
Ils étaient, tous deux, des êtres maltraités par la vie et Jack espérait sincèrement qu’ils parviendraient à panser ensemble leurs blessures.
à suivre


Dernière édition par le Lun 22 Jan - 7:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
virginou

avatar

Nombre de messages : 20
Age : 34
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: la quête du bonheur (fic terminée, spoiler saison 10)   Lun 22 Jan - 3:05

voici la suite

Tout à ses réflexions, Jack n’avait pas entendu son ancien second s’approcher de lui. Tout d’un coup, il sentit la main De Sam se glissait doucement dans la sienne. Il se retourna alors vers la belle blonde qui éclairait sa vie, depuis qu’elle y était entrée dix ans plus tôt. Jack ne s’était jamais senti aussi bien et aussi épanoui que depuis qu’ils s’étaient avoués leurs sentiments, l’année précédente, dans son chalet du Minnesota.
Et l’ancien dirigeant du SGC espérait que Vala pourrait procurer le même bonheur à son ami, que celui que Sam lui apportait depuis qu’ils étaient (enfin) ensemble.
Le couple se regardait tendrement et n’avait pas remarqué le beau regard bleu posé sur eux.
En effet, Daniel venait de se réveiller et il n’a pas jugé utile de signaler sa présence. Il préférait savourer cet instant qu’il avait pourtant cru de jamais voir arriver. Il s’était senti si heureux pour ces deux meilleurs amis, lorsqu’il avait appris qu’ils avaient enfin fait face à leurs sentiments.
Un merveilleux sourire éclaira son visage. C’est pour cela qu’il se battait. C’était pour vivre des moments comme celui-ci qu’il trouvait encore la force de se battre.
Il existait, dans le monde des humains, des choses qui valaient la peine d’être sauvées, l’amour en faisait partie. En parlant de ça, il remarqua un léger poids sur son torse et son regard se tourna vers la jolie brune qui reposait sur sa poitrine.
Daniel leva légèrement sa main gauche pour caresser tendrement les cheveux de Vala. A ce mouvement, ses amis remarquèrent enfin qu’il s’était éveillé.
Sam lui adressa un sourire resplendissant, la jeune femme était enfin rassurée : Daniel allait bien, les choses pourraient enfin s’arranger et revenir à la normale, enfin aussi normale que les choses pouvaient l’être au sein du SGC.
Jack intervint à ce moment-là : « Daniel, cette fois, vous pouvez vous vanter de nous avoir foutu une sacrée frousse ».
A cette remarque, Daniel sourit : « Eh bien comme ça, Jack, j’étais sûr que vous seriez obligé de revenir ».
Le ton était à la plaisanterie, et Sam se sentit soulagée. Elle avait craint, pendant un moment, que cet épisode ne détruise les liens qui existaient entre eux. Mais à voir le sourire que s’adressaient les deux hommes, elle comprit que les derniers événements n’entachaient en rien leur amitié.
Après tout, la complicité qui liait le militaire et l’archéologue avait survécu à pire que ça, elle avait même bravé la mort de l’un d’entre eux.
La conversation avait eu pour effet de réveiller Vala. Elle se redressa tout doucement, et lorsqu’elle put constater que Daniel avait repris connaissance, elle se jeta dans ses bras.
Le jeune homme fut tout d’abord un peu surpris, puis, après un instant d’hésitation, il la serra très fort contre lui, de la même manière qu’il l’avait fait lorsqu’elle avait retrouvé la mémoire.
Cet instant restait gravé en lui, il ne pouvait s’empêcher de penser qu’elle avait retrouvé la mémoire, en partie, grâce à lui. Elle ne s’était pas souvenu de Mitchell, mais le lien qui existait entre eux avait été suffisamment fort pour qu’elle se souvienne de Daniel. Et cet épisode avait fortement marqué l’archéologue.
C’est à ce moment-là, qu’il avait pris conscience des sentiments qu’il commençait à éprouvé pour son insolente amie. Il avait cru l’avoir perdu pour toujours, une fois-ci. Mais Dieu merci, il l’avait retrouvé.
Et il ne pouvait décrire la joie immense qu’il ressentait à cet instant, de pouvoir la tenir contre lui et de l’avoir trouvée endormi sur lui, à son réveil, après tout ce qui venait de se passer.
Soudain, Vala réalisa qu’ils n’étaient pas seuls et elle se détacha rapidement du jeune homme. Elle se tourna vers les deux personnes qui observaient silencieusement la scène et elle se mit à rougir.
La jeune femme semblait si perdue et si vulnérable, et Daniel sentit son cœur se serrait.
Il n’avait pu que remarquer, évidemment, que la jeune femme avait changé depuis son retour à la base. Son année dans la galaxie et la naissance d’Adria l’avaient profondément bouleversée, bien plus qu’elle ne voulait l’admettre.
Mais l’archéologue s’était également rendu compte que Vala se laissait davantage guider par ses émotions. Elle commençait à avoir confiance dans les membres de SG1, et elle avait dû laisser tomber suffisamment de barrières pour pouvoir s’attacher à l’équipe.
Le linguiste avait pris pleinement conscience de ce changement, lorsqu’il avait pu constater l’inquiétude qu’elle éprouvait à son égard, après qu’il est enfoncé sa tête dans la bibliothèque des Anciens et qu’il eut commencé à construire l’arme de Merlin.
Et Daniel devait avouer qu’il aimait cette nouvelle facette qu’il découvrait chez la jeune femme.
Il avait compris depuis longtemps que son attitude rebelle et sensuelle était une façade pour cacher la souffrance qu’elle portait en elle. Mais il était heureux qu’elle leur fasse suffisamment confiance pour commencer à se départir de ce personnage insolent et fier qu’elle s’était créée.
A suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
virginou

avatar

Nombre de messages : 20
Age : 34
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: la quête du bonheur (fic terminée, spoiler saison 10)   Lun 22 Jan - 7:19

Les quatre protagonistes se regardaient, sans trop savoir lequel d’entre eux allait briser le silence.
Voyant qu’une certaine tension commençait à apparaître, Vala se décida à intervenir :
« Bon, je crois que je vais aller manger quelque chose » et regardant Daniel, « après tout, à cause de toi, je suis affamé depuis trois jours, je te préviens que la prochaine fois que tu décideras de jouer à les messies, tu te débrouilleras tout seul ! »
Sa tentative pour alléger l’atmosphère avait réussi, et les quatre personnes présentes se lancèrent un sourire. Le fait que Vala parvienne à plaisanter à ce sujet montra à Daniel qu’elle ne lui en voulait pas, ce qui tout d’abord redouté. Ils se regardèrent tous deux intensément et Sam et Jack se sentirent un peu gênés d’assister à cet échange.
Alors que Vala faisait un geste pour se relever et s’en aller, Jack la retint : « Non, Vala, restez, c’est nous qui allons nous en aller. De toute façon, il faut que je prépare mes affaires pour rentrer à Washington ».
« Vous partez quand, Jack ? ».
« Demain après-midi, mais ne vous inquiétez pas, Danny Boy, je repasserai vous voir demain matin ».
« Reposez-vous Daniel »
« Ne vous inquiétez pas Sam, je vais jouer les infirmières dévouées auprès de notre patient ».
Jack ne put s’empêcher de ricaner à l’intervention de Vala : « Mais nous n’en doutons pas un seul instant, Melle Mal Doran, nous connaissons tous votre conscience professionnel lorsqu’il s’agit de notre Daniel ».
Comme réponse, Jack eut le droit au fameux regard exaspéré que Daniel lançait généralement à son meilleur ami lorsque celui-ci dépassait les bornes.
Vala était amusée de constater qu’elle n’était pas la seule à provoquer cette réaction chez l’archéologue.
Jack et Vala se regardèrent d’un air entendu et Daniel aurait été presque prêt à louer les Oris pour n’avoir jamais subir ces deux-là, en même temps, où sa vie deviendrait très vite invivable, justement.
Sam constata que malgré le départ de Jack et l’arrivée de Vala et Cam au sein du groupe, la complicité de l’équipe originelle de SG1 restait intact et avait même renforcée du lien créé avec les nouveaux venus.
La jeune femme décida toutefois qu’il était temps de s’en aller, Vala et Daniel devaient avoir beaucoup de choses à se dire. Elle entraîna donc son général hors de la chambre, mais pas avant que celui-ci ait eu le temps de répliquer : « et faîtes pas trop de bêtises tous les deux ».
Encore une fois, Vala entrevit chez l’archéologue la même figure d’exaspération qu’il lui adressait généralement à chaque fois qu’elle ouvrait la bouche. Elle lui lança un sourire le plus hypocrite possible.
Daniel semblait partager entre la consternation et l’amusement.
Ils se regardaient depuis quelques instants lorsqu’ils réalisèrent soudain qu’ils étaient seuls. Aussitôt, l’air s’appesantie.
Daniel ne comprenait pas cette tension qui était soudain apparue entre eux. Après tout, ce n’était pas comme si ils se retrouvaient juste tous les deux pour la première fois. Ca leur était déjà arrivé de très nombreuses fois et pourtant, ils ne s’étaient gênés l’un envers l’autre. Mais quelque chose semblait avoir tout changer, même si Daniel n’aurait pas su dire quoi.
Vala se sentait très mal à l’aise, et elle détestait cette situation. S’il y avait bien une chose que Vala Mal Doran ne supportait pas, c’était ne pas avoir le contrôle sur les circonstances qui l’entouraient. Elle avait déjà perdu le contrôle de sa vie, quand Quetesh l’avait pris pour hôte, elle ne voulait plus jamais avoir à vivre ça.
Ses yeux vagabondaient dans la pièce, partout sauf à l’endroit où se trouvait Daniel. Quand soudain, son regard se posa sur les lunettes de l’archéologue, elle les prit, elle ressentait le besoin de s’occuper les mains. Vala joua quelques minutes avec, puis elle les glissa sur le nez du jeune homme, toujours sans le regarder.
Mais avant qu’elle ait pu enlever ses mains, Daniel les saisit et murmura tout doucement : « Vala ».
La jeune femme tenta d’échapper à l’emprise de l’archéologue, mais sans succès.
« Vala, regarde-moi, s’il te plait ».
Elle se décida enfin à répondre à son regard.
Elle se sentait perdue. Vala ignorait comment elle devait réagir. Elle aurait dû être folle de joie d’avoir enfin pu retrouver le jeune homme, elle s’était tellement inquiétée pour lui. Mais voilà, elle ignorait toujours ce qu’elle ressentait à son égard. Et puis, il y avait Tomin aussi. Sa dernière rencontre avec son mari l’avait bouleversée et elle ignorait s’il était toujours en vie. Et surtout, Vala se demandait toujours lequel des deux hommes elle préférait.
Daniel la regardait tendrement et elle savait d’expérience qu’elle ne résistait pas longtemps à l’océan bleu de ses yeux.
Lejeune homme tentait désespéramment de capter l’attention de Vala.
Il se décida donc à frapper fort : « j’ai rencontré Tomin sur le vaisseau d’Adria. Il m’a dit qu’il t’avait laissé partir. Je crois qu’il est toujours amoureux de toi ».
L’archéologue guettait attentivement les réactions de son ami pour être essayer de déceler le moindre signe qu’il lui permettrait de comprendre l’indifférence soudaine de Vala.
Un voix faible lui répondit : « Il est toujours en vie ».
« Oui, il va bien, ne t’en fait pas ».
Daniel tentait de la rassurer, alors que lui-même sentait son cœur se brisait.
Il ne parvint pas à retenir la question qui lui brûlait les lèvres : « Est-ce que tu l’aimes ? ».
Il n’avait pas pu s’en empêcher, il fallait qu’il sache, il en avait besoin. Même si ça devait lui briser le cœur, même s’il ne serait jamais plus capable d’aimer après ça.
Cette fois-ci, il était parvenu à retenir l’attention de Vala.
« Qui ? »
« Vala » avait-il répondu dans un soupir d’exaspération.
« Est-ce que tu es toujours amoureux de Sha’re, Daniel ? »
« Ca n’a rien à voir ! »
Daniel devait avouer qu’il ne s’attendait pas à ce que Vala lui parle de sa défunte épouse et sa question avait quelque peu déstabilisé l’archéologue.
« Bien sûr que si, c’est exactement la même chose ! »
« Vala, Sha’re est morte. »
Après un instant d ‘hésitation pendant lequel il sembla réfléchir intensément afin de savoir quelle est la meilleure façon de répondre à la question de la jeune femme, il reprit :
« Sha’re a été la première fois que j’ai aimé, que j’ai aimé vraiment et elle gardera toujours une place importante dans mon cœur… Oui, d’une certaine façon, je crois que je l’aimerai toujours. Mais aujourd’hui, elle n’est plus là, et quoique je fasse, rien ne pourra changer cela. Il faut que je continue… à vivre, je n’ai pas le droit de rester dans le passé, parce qu ‘elle me manque. Ce n’est pas ce qu’elle aurait voulu, Sha’re aurait voulu que je refasse ma vie, que je sois heureux. Parce qu’elle tenait à moi autant que je tenais à elle. »
L’archéologue s’arrêta encore quelques secondes et son amie attendit qu’il reprenne :
« Tomin est toujours en vie, Vala et je dois savoir si c’est avec lui que tu veux être ».
Au point où il en était maintenant, autant qu’il aille jusqu’au bout, qu’il grève l’abcès une bonne fois pour toute.
Il se sentirait soulagé après, enfin, s’il parvenait à supporter : » Je suis désolé, Daniel, mais c’est Tomin que j’aime. Je ne sais pas vraiment ce que tu espérais, il n’y a rien entre nous. Si j’ai tenté à maintes reprises de te séduire, c’est parce que je m’ennuyais, et que tu étais avec moi, disponible, alors… voilà quoi, ça ne signifiait rien pour moi. ». Oui, s’il parvenait à survivre à ça, il en ressortirait plus fort, si jamais il survivait.
« Pourquoi, Daniel ? »
« Pourquoi quoi ? »
« Pourquoi tu as besoin de savoir ? »
« Tu le sais très bien, Vala. »
« Mais je veux te l’entendre dire, j’en ai besoin moi aussi. »

« Daniel »
Une voix à peine audible li répondit faiblement : « Parce que je t’aime. » et d’une voix plus forte : « Voilà tu es heureuse, je l’ai dit ! »
« Quoi ? »
« Vala, tu as très bien entendu, ne m’oblige pas à répéter », et dans un murmure : « s’il te plaît ».
La jeune femme regarda attentivement l’homme en face d‘elle, il semblait si triste, si vulnérable. L’homme qui se trouvait à ses côtés n’avait rien à voir avec le Daniel qu’elle connaissait, son Daniel, celui qui pouvait être si passionné pour un tas de cailloux, qu’il s’offusquait avec tant d’ardeur devant l’injustice du monde. Elle réalisa soudain combien il avait dû souffrir durant sa vie, tout ce qu’il avait perdu en chemin. Comment avait-il fait pour supporter tout ça, comment pouvait-il garder encore en foi en l’humanité quand il savait de quoi les gens étaient capables, qu’ils soient humains ou non d’ailleurs. Elle admirait son courage et sa détermination à voir le bien en chaque chose. Là, où la plupart des personnes voyaient le verre à moitié vide, il cherchait toujours à y voir la partir pleine.
La découverte de ce Daniel, qui se trouvait en face d’elle à cet instant, ne fit que renforcer l’affectio qu’elle lui portait.
L’archéologue avait beau disposer de tout un tas de qualités, il n’en restait pas moins humain. Et il pouvait se montrer fragile et vulnérable, il pouvait faillir, les derniers jours l’avaient montré d’ailleurs. Et surtout, le jeune homme pouvait souffrir, elle venait d’arriver à franchir la carapace qu’il s’était construit autour de lui, depuis la mort de Sha’re.
Ils venaient de franchir un cap, un point de non retour. Ce qu’il adviendrait par la suite ne dépendrait que d’eux.
« Pourquoi tu ne voulais pas l’avouer ? »
« Je crois que c’est clair… Tu en aimes un autre… »
« Et je peux savoir ce qui te fait croire ça ? »
« Tu viens de l’avouer »
« Ah oui, et quand est-ce que j’ai fait ça, je peu savoir »
Ca y est, ils recommençaient, ils ne parvenaient pas avoir une conservation sans s’énerver. Vala était pourtant que depuis son retour à Cheyenne Mountain, ils avaient réussi à dépasser cela.
Ils se regardèrent attentivement et puis, tout d’un coup, ils se mirent soudain à rire.
« Daniel, tu te rends bien sûr compte que c’est impossible entre nous, nous ne parvenons même pas à nous avouer nos sentiments sans nous disputer… »
« Alors de là à être un couple »
« Mais peut-être qu’après tout, c’est ça qui fait notre force, ce lien si particulier qui nous unit, qui nous rend plus fort, et qui nous permet de tout affronter ». Elle faisait clairement référence à ce qu’ils venaient de traverser.
Elle était soudain redevenue sérieuse et Daniel avait rarement vu une telle gravité sur son visage. Ca ne la rendait que plus belle, si c’était possible.
Tout était devenu clair pour la jeune femme. Les doutes, qu’ils l’assaillaient encore quelques minutes plus tôt, s’étaient estompés. Elle avait aimé Tomin pour sa gentillesse, pour tout ce qu’il avait pu faire pour elle, mais ça n’avait rien à voir avec ce qu’elle ressentait pour Daniel. Ses sentiments pour ce dernier étaient infiniment plus forts.
Elle caressa tendrement la joue de l’archéologue. A présent, c’était à elle d’être honnête avec lui, il s’était confié à elle, il s’était ouvert, quitte à ce qu’elle lui brise le cœur.
Elle lui devait, elle aussi, la vérité.
« Daniel, Tomin… je l’aime beaucoup, c’est vrai. Il a été si gentil avec moi, si désintéressé. Je n’avais plus l’habitude que quelqu’un m’aide sans rien attendre en retour. Et c’est vrai que c’était agréable… et qu’il y a eu des moments où j’ai été très heureuse avec lui. Mais malgré sa bienveillance et son affection, je n’ai pas réussi à t’oublier. Et il y a eu des moments où j’aurai voulu que ce soit toi à sa place, des moments où j’aurai tellement aimé que e soit qui me prenne dans tes bras, qui m’embrasse », des larme avaient fait leur apparition dans ses yeux, « Je t’aime Daniel, malgré tout ce que j’ai pu faire pour m’en empêcher, je t’aime ».
Vala attendait une réaction de la part de Daniel mais ce dernier semblait sous le choc.
« Daniel… dis quelque chose, s’il te plaît ».
La pauvre semblait au bord de l’apoplexie, il devait être très difficile pour elle de se confier ainsi, d’enfin avouer ses sentiments.
« Je crois qu’on ne pas suivre les recommandations de Jack ! ».
Non, mais qu’est-ce qu’il lui prenait de penser à Jack dans un moment pareil. Il était là, allongé dans un lit avec une magnifique jeune femme à ses côtés, et il ne trouvait rien de mieux à faire que de penser à son meilleur ami.
Décidément, Jack avait vraiment une mauvaise influence sur lui. Au moins, il était parvenu à détendre l’atmosphère et c’est ce qu’il avait chercher à faire. A présent, Vala lui renvoyait un sourire resplendissant.
« je suis déçu, Docteur Jackson, vous avez failli à votre réputation »
« Quelle réputation ? » demanda, intrigué l’archéologue.
« Celle qui dit que tu disposes d’une femme sur chaque planète que tu as visité ».
Qui avait bien pu lui dire ça, Jack, bien sûr, qui d’autre.
« Je vais le tuer »
« Alors plus tard », et Vala captura les lèvres du jeune homme pour l’empêcher de répondre.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la quête du bonheur (fic terminée, spoiler saison 10)   

Revenir en haut Aller en bas
 
la quête du bonheur (fic terminée, spoiler saison 10)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DanVal Fan :: Romance-
Sauter vers: